logo

Environ les deux tiers des réfugiés Syriens en Jordanie vivent dans les villes plutôt que dans des camps. Ces « réfugiés urbains » sont généralement entassés dans de petites chambres louées et ont du mal à acheter de la nourriture, des vêtements et d’autres produits de base. Par conséquent, souvent les enfants sont obligées à travailler afin d’aider leurs familles financièrement, tandis que d’autres familles ont essayé de réduire leurs dépenses en trouvant à marier leurs filles de manière précoce.

L’IRC fournit un soutien en espèces pour aider les familles de réfugiés à couvrir leurs besoins de base et à réduire ce risque, soigne en moyenne 100 patients par jour dans deux cliniques médicales au nord du pays, et fournit des soins de santé maternelle et de soutien psychologique aux femmes. Ces activités sont cofinancé par le service d’Aide humanitaire et de Protection civile de la Commission européenne (ECHO).

Depuis que la crise en Syrie a éclaté
au début de 2011, plus de 1,6 million de personnes ont fui vers les
pays voisins.