logo

Alors que 
la situation s’est améliorée au Burundi, 
ces camps ont fermé, les réfugiés optant soit de rentrer chez eux, soit de s’installer en Tanzanie. Le dernier camp, qui hébergeait près de 37,000 personnes, 
a fermé à la fin de l’année 2012, ce qui fait que le Burundi connaît un afflux quotidien 
de 1500 personnes qui rentrent au pays. L’IRC aide les réfugiés de retour à se réintégrer en leur apportant des conseils juridiques sur les droits fonciers ainsi 
qu’en apportant du soutien aux gens 
pour enregistrer les naissances et les mariages afin d’obtenir les documents nécessaires à l’accès aux soins de santé 
et de l’éducation. Ces activités sont cofinancé par le service d’Aide humanitaire et de Protection civile de la Commission européenne (ECHO).

Pendant une période de plusieurs décennies, des centaines de milliers 
de Burundais ont fui leur pays de chez 
eux en raison des conflits politiques 
et ethniques qui y sévissaient, et beaucoup étaient venus s’installer dans des camps 
de réfugiés en Tanzanie.